Ultime versionOuverture le 27/12/2004
Bienvenue sur Atlantidium !
Identifiez-vous :

Votre pseudo:

Mot de passe:

Connexion automatique

S'enregistrer | Mot de passe perdu
AccueilAccueil  AtlantidiumAtlantidium  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion    F5 F5  



Partagez | 
 

 Nous te parlons depuis l’autre rive - Message du 30/09/2016 reçu par Aurélia LEDOUX

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jacqueline
Membre
avatar

Féminin
Vierge Serpent
Messages : 47734
Né(e) le : 18/09/1953
Inscrit(e) le : 06/07/2007

+ sur moi
Capacités: Reiki
Couleur préférée: Violet et Bleu
Saison préférée: Automne

MessageSujet: Nous te parlons depuis l’autre rive - Message du 30/09/2016 reçu par Aurélia LEDOUX   Mar 04 Oct 2016, 19:18

Nous te parlons depuis l’autre rive


Publié le 30 septembre 2016 par Aurélia LEDOUX


Nous aimerions dire notre immense admiration
Ce message, issu de la voix familière de ma tante, résonne avec bienveillance. A l’intérieur, je retrouve son esprit empli de bonne humeur, d’idées originales qui transforment le quotidien, de calme aussi. Et combien je la remercie de tous ses enseignements.
« Nous te parlons, petit humain, cher petit habitant de la Terre, nous qui avons été toi un jour.



Nous sommes les morts, les habitants d’autres vies, d’autres époques, qui s’en sont simplement allés, de l’autre côté, pour ne pas revenir.


Les choses ont toujours été ainsi, puisqu’il s’agissait jusqu’à présent d’un aller simple, pourrions-nous dire.


Nous laissions nos corps de chair ici, afin que notre âme s’envole et puisse gagner le royaume d’après.


Les portes de ce royaume étaient d’accès malaisé parfois, jusqu’à ce que nous comprenions que la clé se trouvait en nous. En notre cœur, cette possibilité d’accueillir une nouvelle vie, ce concept de renaissance, nous pensions qu’il était inenvisageable.


Car comment renaître lorsque son corps n’est plus ? Nous vous disons que cela est très possible de renaître, bien sûr, que vous l’avez déjà fait, certes de nombreuses fois.


Ces cycles de renaissance sont prévus de longue date et s’accomplissent de la manière la plus aisée qui soit.


Vous choisissez l’apparence que vous allez revêtir, le lieu de votre future incarnation, votre famille d’accueil, les enseignements qu’ils vont vous offrir, afin de vous élever en conscience vers le meilleur. Vous choisissez tout, absolument tout.

Vous choisissez si vous souhaitez être petit ou grand, être un homme, une femme, vivre de manière confortable, ou non, vous déterminez quelle profession vous allez embrasser, avec quelles personnes vous allez vous lier, le nombre d’enfants que vous envisagez.


Oui, tout cela est en grande partie inscrit d’avance en votre âme, mais pas toujours. Quelquefois, vous sortez des sentiers battus, afin de vivre certaines expérimentations dont vous avez le plus besoin, afin d’évoluer le mieux du monde.


Cette évolution remplit toujours bien son office, puisque beaucoup des vôtres se sont élevés, de manière spectaculaire. Nous en sommes très fiers, nous, de l’autre côté du voile.


Nous aimerions vous dire notre immense admiration pour ceux qui ont réussi à traverser bien des épreuves, la tête haute et avec le sourire.


Maintenant, les choses sont en train de changer, de grandement s’améliorer, même si tout ce qui est positif n’est pas forcément relayé comme il se doit. »



Elle précise que ce qui est positif est surtout au fondement des choses, cela va avoir de plus en plus de répercussion sur tout le reste, c’est un changement qui est déjà bien enraciné. Il faut le déceler de manière sous-jacente, caché derrière tout ce que l’on nous montre de triste.


« Nous vous redisons qu’il y a beaucoup plus de positif que de négatif. Nous vous le redisons avec insistance, fiez-vous à votre cœur, à votre ressenti, lui seul sait ce qui est juste.


Non le journaliste, le magnat paparazzi, et l’élu qui paye la presse d’opinion pour influer les esprits en sa faveur.


Vous savez tout cela, mais vous l’oubliez quelquefois.


Donc, pensez positif, et riez, chantez !!!


Nous qui sommes de l’autre côté, vous voyons trop souvent vous absorber dans des problèmes futiles qui nuisent à votre épanouissement.


Dans ma vie passée, je pouvais être très rieuse, mais parfois, combien je me tracassais inutilement !


Je le réalise à présent. Donc aérez vos neurones, vos circuits de pensées, en pleine nature ou en écoutant de la musique, cela vous fera beaucoup de bien.


Si vous faites cela, votre perception subtile se développera aisément, celle-ci est conditionnée, par la mise au repos de votre sphère analytique. En effet, voir, analyser et ressentir font appel aux mêmes circuits.


Si l’on voit avec ses yeux extérieurs, le regard intérieur, la perception de l’œil subtil est au repos. Alors que si l’on ferme les yeux, bien des images surgissent aisément. Une très belle magie, pensez- y.


Pareil si vous pensez avec votre cerveau qui raisonne. Votre cœur, lui, ne pourra ressentir, résonner, avec votre environnement, et vous passerez à côté de vos ressentis subtils.


Les sens des êtres humains sont très élaborés, tout ce que l’homme a à sa portée pour apprendre est considérable, il doit juste mettre sa conscience au repos pour ce faire.


Pour ceux qui nous perçoivent déjà, qui ressentent des choses agréables dans leur environnement, nous leurs disons de persister, et de diffuser les enseignements qu’ils reçoivent au plus grand nombre possible de personnes intéressées. De cette manière, bien des éléments pesant sur votre monde seront améliorés.


Nous vous voyons en permanence, nous vous donnons des signes, et quelquefois, nous ressentons un peu de tristesse en songeant que des gens de votre plan nient notre existence, nient la survivance de l’âme, car cela n’est pas possible pour leur esprit.


Alors, comment expliquez-vous les NDE ?


COMMENT EXPLIQUEZ-VOUS, LES OUVRAGES QUI RELATENT TANT DE TEMOIGNAGES ? COMMENT EXPLIQUEZ VOUS TOUTES CES PERSONNES QUI PERCOIVENT LES ESPRITS ET QUI APPRENNENT DES CHOSES QU’ELLES NE POURRAIENT CONNAITRE AUTREMENT ? »



Elle fait référence aux policiers qui demandent les services de médiums, afin de résoudre des enquêtes.


« Pourtant, nous sommes bien là, nous sommes Amour pour ceux que nous avons laissés, et pour les autres aussi bien sûr. »


Elle me montre une image, je vois un petit bois, la lisère d’une forêt, des silhouettes blanches très élégantes se promènent lentement, et admirent les alentours. Tout n’est que pureté, fraicheur, et joie de vivre. Je ressens aussitôt une très grande paix. La lumière est très belle et très douce pour le regard. C’est incroyable cette impression, de se sentir complètement en dehors du temps, cela fait beaucoup de bien. C’est ainsi qu’ils vivent. Tout est différent pour eux, ils n’ont pas de schéma cause-conséquence, ils vivent au jour le jour, et chaque jour est merveilleux.


Ils voient l’essence de choses, c’est ce qu’elle me montre. Ils nous voient tels que nous sommes vraiment, et ils nous acceptent, entièrement, sans jugement.


« Oui, nous sommes à vos côtés, à chaque instant, pour murmurer à vos âmes. Beaucoup des nôtres sont des guides pour les hommes et les animaux. Nous les aidons à franchir des obstacles.


Donc, je pourrai dire que nous avons traversé la mort avec succès !!! »


Elle rit, un grand nombre de présences l’entourent, ils se comprennent parfaitement, il existe une grande communion entre eux.


« Nous vous disons ceci, la conception que vous avez de la vie et de la mort, a des répercussions sur votre capacité à trouver la porte et à la franchir. Tout le monde est appelé à franchir cette porte, certes le plus tard possible. Moi-même, j’ai eu du mal à la franchir, car je pensais que la mort était la fin. J’ai mis quelques jours à la trouver, cela m’a paru vraiment très long.


Voici comment cela s’est passé :


J’ai été émerveillée de sentir mon corps libéré et heureux, libéré de cette enveloppe de souffrance, car je souffrais tellement de la maladie !

Donc, le fait de songer que j’étais toujours en vie a été une heureuse surprise, le fait de vous voir aussi, réunis autour de moi. Se déplacer, aller dans toutes les directions, en haut, en bas, en diagonale, de pouvoir approcher ou reculer une scène de mes yeux subtils, qui voyaient tout, oui, cela a été une grande surprise.


Ensuite, au bout de quelques jours, il y a eu la peur, car je ne reposais sur rien, je n’étais rattachée, à rien, et personne ne m’entendait. Les êtres chers que j’avais connus étaient dans leur monde à eux, et moi dans le mien. Seule. Je n’ai jamais supporté le fait d’être seule, donc, la panique s’est emparée de moi. J’avais aussi peur d’être aspirée, de disparaître entièrement.


Si je n’avais reçu de l’aide, je n’aurai pu trouver et franchir la porte. La porte, la lumière était là, au fond de moi. Mon âme était vivante et éternelle, rien ne pouvait lui arriver. Lorsque cette certitude m’a habitée, j’ai pu instantanément gagner le monde supérieur. J’ai été accueillie par une grande fête, de partout on me saluait, on m’acclamait, on m’embrassait aussi. Tous ceux que j’avais connus et perdus étant enfant, ceux dont je me souvenais à peine étaient là autour de moi, ma mère était là, mon père, parfaitement serein et heureux. Leurs visages rayonnaient de santé, de bien être. Il y avait cette lumière dans leurs yeux, cette sagesse que l’on percevait aussitôt.

Oui, ils avaient traversé le voile, comme moi. « La vraie vie est ici », m’ont-ils dit, « Nous aidons tous ceux de l’autre rive à venir ».


Donc, il n’y avait nulle tristesse, il n’y avait plus que la joie. Et bien sûr au bout de quelque temps, cette joie immense est toujours demeurée, mais elle a été un peu voilée, je percevais les pleurs de ma famille vivante dès que je pensais à eux.


Cela était bien difficile de songer que j’étais là et eux en bas, mais c’était ainsi, j’avais fait mon chemin, ils devaient accepter le fait que j’étais partie. Transcender leur peine, en la remplissant de bons souvenirs, de ce qu’avait pu être leur vie avec la mienne.


Donc, je vous en prie, si vous avez perdu un être cher, essayez de le laisser partir, cela lui rendra les choses bien plus aisées. Il pourra trouver la porte et la franchir aisément. Ceux qui ne la trouvent point risquent d’errer.

Acceptez le fait que vous ayez vécu ensemble, que lui (ou elle) s’en est allé(e). Vous pouvez lui parler, il entendra, cela allégera votre peine et la sienne. Nous entendons, nous voyons tout.


Nous sommes tous appelés à nous revoir d’une manière ou d’une autre. Très bientôt, les gens de notre monde viendront à vous et nous pourrons aisément converser.


Que nulle crainte ne saisisse votre cœur. Trop de films sombres ont été faits sur ce thème, ils vous ont appris exclusivement à nous redouter et il n’en est nullement ainsi qu’ils l’exposent, bien au contraire. En vérité, nous ne pouvons, ni ne souhaitons évidemment, vous faire aucun mal.


Nous sommes exactement semblables à notre image lorsque nous étions vivants, même si nos corps ont été meurtris, ils possèdent l’apparence que nous avions lorsque nous étions en pleine santé. Il en est ainsi, car nous avons reçu beaucoup de soins.


Si nous venons vous parler de la sorte, cela se fera de la manière la plus simple du monde, nous viendrons pour vous réconforter, vous consoler, cela vous aidera à alléger votre peine, d’une manière que vous devriez considérer comme très bienvenue.


Oui, vous devriez considérer, espérer, envisager cela très prochainement, car très prochainement cela se fera.


Nous vous quittons à présent, pour de plus grandes retrouvailles une autre fois,

Je vous envoie de merveilleux océans de Lumière sur vos cœurs qui en ont tant besoin, Recevez tout mon Amour,"


Catherine



Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :

qu'il ne soit pas coupé
qu'il n'y ait aucune modification de contenu
que vous fassiez référence à notre blog http://www.unepetitelumierepourchacun.com
Revenir en haut Aller en bas
 
Nous te parlons depuis l’autre rive - Message du 30/09/2016 reçu par Aurélia LEDOUX
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATLANTIHA :: La lecture pour apprendre ou savoir :: Les écrits spirituels du Web-
Sauter vers:  
A T L
Sous le dôme de cristal ... Souviens-toi

DERNIERS     MESSAGES