Ultime versionOuverture le 27/12/2004
Bienvenue sur Atlantidium !
Identifiez-vous :

Votre pseudo:

Mot de passe:

Connexion automatique

S'enregistrer | Mot de passe perdu
AccueilAccueil  AtlantidiumAtlantidium  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion    F5 F5  



Partagez | 
 

 Message de Lady Nada transmis par Sylvain Didelot le 15 mars 2016

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jacqueline
Membre


Féminin
Vierge Serpent
Messages : 47733
Né(e) le : 18/09/1953
Inscrit(e) le : 06/07/2007

+ sur moi
Capacités: Reiki
Couleur préférée: Violet et Bleu
Saison préférée: Automne

MessageSujet: Message de Lady Nada transmis par Sylvain Didelot le 15 mars 2016   Dim 20 Mar 2016, 16:10

Lady Nada transmis par Sylvain Didelot le 15 mars 2016




Bonsoir à tous
Je suis Lady Nada

Je suis une incarnation d’une pensée que vous appelez l’amour, je suis l’incarnation de tout ce qui touche à la reliance, à l’idée d’être relié, parce que l’amour c’est cela, l’amour c’est la reliance, l’amour c’est être relié à ce que vous êtes, à ce que vous faites.
Alors, quand je dis que je suis une incarnation, cela signifie qu’effectivement, dans la période qui est la vôtre, j’ai aussi des aspects terrestres de moi-même qui s’incarnent actuellement.

Je suis heureuse d’être avec vous ce soir, parce que je vais pouvoir vous exprimer quelques mots sur la relation que vous avez et que vous entretenez entre vous.
Dans cet espace, clos, que vous avez appelé un couple, alors d’abord, je voudrais vous expliquer pourquoi j’appelle cela un espace clos : j’appelle cela un espace clos parce que c’est un espace que vous vous réservez à vous-mêmes, cela signifie (je guéris ce corps en même temps) que vous avez décidé que le couple serait une extension de ce que vous êtes, vous avez décidé, souvent, qu’à travers un couple vous allez et vous alliez vous réaliser.

Je ne sais que dire, face à ce qui pourrait ici paraître pour nous un paradoxe, parce que quand vous exprimez cela et que vous dites qu’au travers un couple vous souhaitez vous réaliser, cela est pour nous un petit peu étrange, parce que cela revient à ce qu’un poisson décide de vivre avec un autre poisson pour se dire qu’il est dans la mer.

Votre réalisation personnelle, ce que vous êtes, ce que vous ressentez, ne dépend pas de l’autre, ne dépend pas d’un ou d’une autre, ce que vous êtes ne dépend de rien, parce que vous êtes ce que vous êtes, parce que vous exprimez ce que vous êtes.
La lumière ne peut échapper à la lumière, mais vous avez quand même décidez de trouver quelqu’un, qui, avec vous, viendrait compléter l’expérience, viendrait vous apprendre des choses, vous montrer des choses sur vous-mêmes.
Et parce que votre pensée est forte sur ce sujet, évidemment vous avez décidé de créer le couple, de créer ce complément, ce complément à la dualité.

Le monde est duel, votre monde est duel, votre monde est un monde qui accepte le positif, qui refuse le négatif, alors que ce négatif pour un est un positif pour l’autre, peu importe, alors dans ce monde duel il était important pour vous de fusionner une matrice féminine et une matrice masculine, peu importe que les corps eux soient féminin, masculin, ou soit du même genre, cela ça importe peu. Vous avez décidé de trouver ce complément à deux, non pas pour ne pas vivre seul, mais pour être plus complet, parce que vous avez toujours considéré que votre complétude elle est dans le couple.

Alors, dans cette expérience de couple, et pour créer une image parfaite de ce que vous êtes, vous avez décidé que, à travers un couple, vous seriez capables de réaliser cette image parfaite.

Réaliser cette image parfaite, pour vous cela a été le fait d’être en capacité de faire un enfant. Vous avez décidez, dans votre conscience Divine, que cet enfant serait la projection de ce couple, la projection parfaite de l’unité.
Il y a une chose qu’il faut que vous sachiez : c’est que c’est exactement vrai, c’est effectivement le prolongement de l’unité, le prolongement de la Divinité, que sont vos enfants, et comme vous avez été des enfants, c’est exactement ce que vous êtes, vous êtes ce prolongement de la Divinité.
Mais vous n’aviez pas besoin d’enfant pour cela, vous l’êtes déjà.
Vous avez simplement reproduit ce que vous êtes, non dans un être parfait issu de cette liaison de couple, mais dans un être parfait issu de l’unité de l’énergie, l’unité, la connexion Divine avec ce qui fait UN.

Je me souviens, et elle s’exprimera toute à l’heure, que Marie a eu un enfant et cet enfant elle l’a eu vraiment seule. Oh je sais qu’il existe beaucoup de doutes la-dessus, je sais qu’il existe beaucoup d’écarts la-dessus, mais non, l’alignement qu’elle avait, cet alignement spirituel, cet alignement Divin lui a permis, en elle, de retrouver cette part masculine, cette part importante d’elle-même et de l’expulser, pour utiliser le mot que vous employez, comme un enfant Divin, comme un enfant Divin sur ce plan.

Alors pour vous reparler des couples, je vous invite vraiment à prendre conscience, prendre conscience du fait que dans un couple, une projection Divine, l’autre ne fait que vous renvoyer ce que vous êtes déjà, que cela vous plaise ou non, que cet éclat vous plaise ou non, que cette image vous plaise ou non.
Je sais… je sais à quel point il peut vous paraître « difficile », pour employer le bon mot, d’imaginer qu’il est inutile de faire des enfants, et en fait vous auriez tort de penser cela. Ce n’est pas inutile du tout de faire des enfants, c’est même la volonté de la Divinité, mais vous pourriez penser que c’est inutile puisque vous êtes déjà des êtres complets.
Mais que fait un être complet, que fait la Divinité, sinon se reproduire elle-même, que fait l’amour sinon se reproduire lui-même. C’est aussi cette image-là qui se produit quand vous enfantez, quand vous faites un enfant.

Regardez,
vous reproduisez sans cesse, autour de vous, l’illusion. A chaque instant vous reproduisez une illusion qui existe déjà, mais rien de ce qui est autour de vous n’est réel, tout est projeté, tout est naissance, tout est émanation de votre être, émanation de votre conscience.
Oh je me vois…, je me vois dans une de mes incarnations essayant de comprendre cela.
Je me vois… essayant de comprendre comment ce qui me semble si réel peut ne pas l’être, et par quelle puissance et quelle force je peux donner conscience à ce qui est autour de moi, par quelle force je peux faire en sorte que cela reste solide, alors que cela ne l’est pas, et qu’il s’agit ici simplement d’une condensation de pensée, une simple pensée. Voilà ce qui vous entoure, une simple pensée, et vous lui avez donné forme.

Alors l’enfant, il est aussi la somme de vos pensées, il est aussi illusoire que peut l’être votre corps, et c’est là que dans le couple intervient le merveilleux, puisque dans une illusion créée par des corps, la Divinité apparaît sous forme de conscience.

Cette Divinité sous forme de conscience utilise tout. Issu de la matrice des mondes Divins, issu de la matrice de cet univers où tout est possible, issu du champ des possibles justement, apparaît l’enfant, apparaît celui qui, se condensant sous la forme d’un corps, accepte d’en prendre possession, même si je n’aime pas ce terme, mais d’en prendre l’espace, d’en prendre le véhicule, d’en prendre l’expérience.

Alors, âmes du Ciel et de la Terre, alors tous ces êtres que vous êtes actuellement, vous avez décidez de vous incarner dans des corps créés par des couples. Vous avez décidez de revivre cette expérience de la matérialité, parce que, comment l’esprit Divin sans forme peut-il se souvenir qu’il crée la forme à chaque instant ? L’endroit le plus merveilleux pour cela est le monde de la forme, un monde où tout autour de lui est créé à chaque instant, et solide à chaque instant, et semble rester à chaque instant. En vérité tout cela n’existe pas. Quand vous fermez vos yeux plus rien n’existe, quand vous ouvrez vos yeux tout existe, vos yeux ne captent pas la lumière, ils captent une information, ils captent un espace, ils captent une information portée par votre champ de conscience, ils portent une information portée par votre propre lumière.

En vérité, et si je dois m’exprimer d’un point de vue scientifique, tout ce que vous appelez vos photons ne sont en fait que des émanations de lumière qui émanent de vous-mêmes, ce sont des émanations projetées, c’est vous qui projetez votre propre lumière et qui vous la renvoyez à vous-mêmes pour recréer l’image, la sensation-même de cette illusion.

Alors votre cerveau analyse ces signaux qui lui proviennent de l’extérieur, comme étant des signaux vrais et non illusion. Vous avez appris, par ce que vous appelez illusion d’optique, illusion auditive, ou illusion sensible, ce que peuvent être ce type de perceptions. Vous savez à quel point une illusion peut être fausse, quand elle vous est démontrée. Personne ne vous a, d’après vous, démontré l’illusion de ce mur, de cette statue, de cet écran, de ce corps que je semble voir dans cet écran qui est celui de mon canal, mais qui n’est pas ce que je suis.

Comme cela est magnifique de voir tout ces êtres de lumière que vous êtes se demander pourquoi vous vous êtes offert ce champ d’expérience, mais vous vous l’êtes offert pour vous révéler à vous-mêmes.
Regardez cet esprit, regardez mon canal qui croit qu’il est malade… il croit qu’il est allergique, il croit qu’il a du mal à respirer, et comme il le croit, moi-même je le perçois. Ce n’est qu’une croyance, une croyance accordée .

Comment sortir de cette croyance ? Le premier pas c’est toujours de savoir, et non de croire. Le premier pas c’est de savoir que tout cela n’est qu’une croyance, de savoir que tout cela n’est qu’une illusion, de savoir que vous pouvez vous guérir instantanément, de savoir que l’univers vous veut le plus grand bien, de savoir que vous pouvez modifier votre champ d’expérience autour de vous. Cessez de le croire, cessez d’en avoir le savoir seulement intellectuel, ayez-en la connaissance complète, intuitive, sensible, tactile, dans le sens de vos sens. Alors vous pourrez dépasser des états que vous croyez immuables, alors vous pourrez dépasser la maladie, ou même les circonstances de votre vie en arrêtant de croire que vous subissez tout ce qui vous arrive, mais bien que vous en êtes l’acteur principal à chaque fois.

Dans un couple lumineux, les êtres ne se complètent pas, ils expriment leur propre lumière chacun de leur côté, j’allais dire chacun de notre coté, parce qu’en vérité quand une personne est alignée avec qui elle est vraiment, sa Divinité la complète, pas l’autre. Sa propre Divinité complète le personnage, alors il devient un maître, et la personne avec qui il vit est un honneur, pas un complément. La personne avec qui il vit est l’amour qui s’exprime dans l’amour, pas quelqu’un qui doit quelque chose, pas quelqu’un qui devrait faire ceci faire cela, pas quelqu’un qui devrait être ceci ou cela, pas quelqu’un qui devrait écouter ceci ou cela, mais quelqu’un qui EST, quelqu’un qui exprime la Divinité que vous êtes . Quand vous ne verrez que la Divinité dans la personne qui vous accompagne, aucune dispute ne sera possible, vous comprendrez très vite que celles-ci sont vaines, elles ne font parties que du personnage et de la dualité que vous essayez d’entraîner.

Alors comprenez ceci : chacun de vos enfants est un enfant de lumière et non la projection parfaite de l’unité que vous croyez être . Vos enfants ne vous appartiennent pas, ils sont des âmes Divines lancés dans l’argile de ce corps, qu’il vous est demandé cependant d’éduquer, mais éduquez cette âme en lui faisant comprendre le plus vite possible qui elle est, en lui faisant comprendre le plus vite possible son pouvoir sur ce monde, afin que ce monde soit une expérience positive, induite par le savoir – non que l’expérience de la vie soit négative, sachez qu’elle ne l’est jamais, l’expérience de la vie, négative – mais quand je parle d’une expérience positive c’est à dire que cet enfant pourra, dans cette connaissance, vivre l’expérience en maître et non en esclave.
Tout ce qui tend à vous transformer en esclave n’est pas la Divinité, tout ce qui tend à vous transformer dans l’expérience n’est pas la Divinité, tout ce qui tend à vous dire ce que vous n’êtes pas, ce qui n’est pas possible, n’est pas la Divinité, car tout est possible pour la Divinité.

Ceci peut résonner en vous comme de vagues paroles, comme de vagues nuages, des paroles sensibles, des paroles qui vous semblent douces et intéressantes, mais qui n’ont pas réellement de fond.
La vérité est plus profonde que cela, parce que tant que vous ne saurez pas que vous êtes Dieu, alors ce sera ceux qui le savent qui vont diriger votre expérience, c’est à eux qu’appartiendra l’univers, ce monde, et les lois qui les manifestent. Ces mondes, dans lesquels à chacun de vos choix vous vous projetez, peuvent être des mondes de voyages, des mondes d’amour, des mondes d’expériences agréables ou alors des mondes d’expériences désagréables, et positifs cependant, puisqu’en fait vous vous créez vous-mêmes les circonstances du désagrément, comme vous vous créez vous-mêmes la maladie, comme vous vous créez vous-mêmes cette toux, comme vous vous créez vous-mêmes ces difficultés que vous pensez avoir, et ne pas pouvoir en sortir.

Parce que vous êtes l’amour s’exprimant dans un corps de maître, parce que vous êtes qui vous êtes tout est possible. Comprenez cela, intégrez cela petit à petit dans chacune de vos cellules, une à une, laissez-les s’éclairer de la lumière de la conscience Divine que nous sommes, que vous êtes,
et mes amis, voyez dans le couple l’essence-même de la Divinité répondant à la Divinité.

Voyez comme est Divin celui ou celle qui vous accompagne, voyez comme ce compagnon de voyage, qui peut être avec vous un jour, un mois, un an, dix ans, cent années, n’est en fait que le reflet parfait de votre propre perception de vous-mêmes.
Ne croyez pas que ses reproches touchent ce que vous êtes vraiment, ils ne touchent que ce que vous croyez être, ils ne font que présenter à vous-mêmes le plan parfait et Divin qui vous permettra d’avancer, ou de la faire avancer , ou de le faire avancer, car parfois les âmes humaines en couple se projettent à elles-mêmes, sur leur propre miroir de la conscience de l’être qu’elles ou ils aiment, ce qu’ils sont eux, mais pas ce que vous êtes. Voyez si ce qui vous est dit résonne en vous.

Oh il y a un indicateur humain assez parfait pour cela : la colère, vous savez c’est ce sentiment qui monte en vous d’injustice, d’incompréhension. A chaque fois qu’il vient, c’est que vous n’avez pas acceptez ce qui a été dit, à chaque fois qu’il vient c’est que ce qui a été dit vous a touché quelque part. Alors observez l’endroit où cela a été touché, observez l’endroit où cela a porté en vous un préjudice et acceptez qu’il s’agit ici du moyen, le plus parfait qu’il soit, pour l’éclairer de votre conscience Divine et lui accorder le pardon, la présence Divine à l’intérieur, à l’intérieur de ce qui EST.

Je vais vous laisser avec Marie, Maître Marie,
merci de votre présence ce soir,
merci de votre écoute,
merci de votre conscience,
et n’oubliez pas, n’oubliez jamais qui vous êtes, n’oubliez jamais les éclats de la Divinité que vous êtes,
faites appel à moi chaque fois que vous pensez que l’amour vous a quitté,
en vérité ce n’est jamais le cas

Source : http://sylvaindidelot.com/
Revenir en haut Aller en bas
 
Message de Lady Nada transmis par Sylvain Didelot le 15 mars 2016
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATLANTIHA :: La lecture pour apprendre ou savoir :: Les écrits spirituels du Web-
Sauter vers:  
A T L
Sous le dôme de cristal ... Souviens-toi

DERNIERS     MESSAGES