Ultime versionOuverture le 27/12/2004
Bienvenue sur Atlantidium !
Identifiez-vous :

Votre pseudo:

Mot de passe:

Connexion automatique

S'enregistrer | Mot de passe perdu
AccueilAccueil  AtlantidiumAtlantidium  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion    F5 F5  



Partagez | 
 

 Comment respirer la Grâce au quotidien ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jacqueline
Membre
avatar

Féminin
Vierge Serpent
Messages : 47739
Né(e) le : 18/09/1953
Inscrit(e) le : 06/07/2007

+ sur moi
Capacités: Reiki
Couleur préférée: Violet et Bleu
Saison préférée: Automne

MessageSujet: Comment respirer la Grâce au quotidien ?   Mar 22 Juil 2014, 15:19

Comment respirer la Grâce au quotidien ?
par Quentin du site : http://sur-le-chemin-de-la-paix-interieure.com



Bonjour,

Merci du fond du cœur de votre présence ici et maintenant.

Merci d’Exister.

Comment respirer la Grâce au quotidien ?

Nous sommes aujourd’hui dans un contexte nouveau, au niveau des énergies. Un contexte où n’importe quelle personne aujourd’hui, si elle choisit de se mettre à l’écoute de son cœur, peut accéder à ce que l’on appelle la Complétude, la Paix intérieure.

On peut aujourd’hui recevoir des niveaux d’énergie qui n’étaient autrefois accessible qu’à de grands initiés, certains sages, des hommes exceptionnels.

Aujourd’hui, c’est à la portée de tous, grâce au contexte nouveau de transformation, un nouveau cycle dans lequel nous sommes entrés. Grâce à cela, chacun peut maintenant lâcher prise de plus en plus facilement.

Pourtant, lorsque l’on regarde le monde depuis nos yeux de chairs, et non à partir du cœur, il est facile de croire que ce qu’il se passe dans la société en général est à l’opposé de ce contexte de renouveau tel qu’il est exprimé dans ce présent message.

Car aujourd’hui, il n’est pas trop fort que de dire que le monde connait un véritable bouleversement, et ce à tous les niveaux, écologique, politique, structurelle, administratif, émotionnel, etc.

À différent niveaux de la société, tout semble être en train de saturer. Mais si cet état de fait du monde actuel semble être à l’opposé de ce message, à l’inverse de ce qui y est dit, cela est tout à fait normal.

Car, par la nature même de son fonctionnement, le mental inverse, puisqu’il réfléchit.

La Vérité est que nous sommes Lumière. Et cette Lumière, qui émane du cœur, est réfléchie comme un miroir par le mental. Ce miroir est convexe ou concave, et ainsi déforme.

Tout est intérieur, dans le cœur. Mais le mental aveugle cette vérité, comme un voile posé au-dessus du cœur. Ce voile est une projection de la Lumière à l’extérieur de soi. Notre climat intérieur est ainsi projeté à travers nos yeux de chair qui aveuglent ceux de la Vérité, la vision du cœur, et nous finissons par voir un monde dont on se sépare, en lui donnant une existence propre, alors qu’il n’est que le reflet de soi.

Le voile mental est l’oubli de notre Essence originelle.

Une fois que l’on s’est séparé du monde, on doit y survivre en le fuyant ou le combattant. Cela est souffrir inutilement étant donné que la Vérité est que l’on est fait d’Amour, et qu’il suffit de le reconnaitre, par la culture de l’Amour de Soi, pour Être le monde.

C’est ainsi que par le voile mental, nous rejetons la faute sur l’autre, nous voyons le problème en l’autre sans prendre conscience qu’il ne fait que refléter des parties de soi que nous ne sommes pas encore prêt à aimer.

Quand on vit que tout est intérieur, l’Amour, reconnaissance de l’Unité, peut alors respirer dans la chair, et tout ce qui est à « l’extérieur » se révèle alors comme des parties de nous. En chaque choses se révèle son reflet, et se découvre une nouvelle facette de ce que l’on EST, de toute éternité.

Ainsi, ces nouvelles énergies montrent que tout est en train d’être consumé, au niveau de la souffrance, au niveau de cette réflexion mentale, l’activité mentale qui fait souffrir et qui à un niveau collectif projette la société de consommation dans laquelle nous vivons.

Aujourd’hui, nous voyons bien qu’à chaque échelon de la société, nous arrivons à un niveau de saturation. Et qui dit saturation dit que l’on n’en peut plus.

Cela peut être souffrant à vivre, cela est normal et on peut l’accepter, mais il est Essence-Ciel de prendre conscience que le fait que le mental sature permet à l’âme de mûrir. Car en saturant, le mental s’use et finit par lâcher, pour laisser place à l’expression profonde de l’être, au niveau de l’âme.

Le bruit que créé le mental peut ainsi retourner dans le Silence du cœur, et on peut ainsi se mettre à l’écoute du murmure de l’âme.

Ces nouvelles énergies correspondent à un cycle nouveau, prédit de tout temps et de toutes traditions. Cela est tout à fait naturel, et explicable scientifiquement. La Vie est une organisation de rythmes fluctuants. Ainsi, tout comme les marrées sont influencées par les rythmes lunaires, la Terre est elle-même influencée par des rythmes solaires, provenant de mouvements de différentes étoiles de notre galaxie.

D’un point de vue spirituel, ces nouvelles énergies solaires qui descendent de plus en plus sur Terre sont aussi appelés « énergie de Grâce ».

On reçoit ce que l’on se permet de recevoir.

Il suffit donc de lâcher prise pour s’abandonner dans le cœur, et ces énergies peuvent facilement couler en soi.

La Vérité est que Tout est UN. Cela n’est plus à prouver. Si ce n’était pas le cas, rien ne pourrait tenir debout. Car rien ne peut exister indépendamment du reste, c’est pourquoi n’importe quelle partie représente systématiquement le Tout.

C’est aussi la raison pour laquelle, lorsque les yeux du cœur s’ouvrent, Tout devient Source d’enseignement, puisque l’Absolu se respire ici et maintenant.

Or si tout est unité, cela veut dire que pour que l’UN puisse ÊTRE, l’Amour doit être partout.

Cela n’est donc pas poétique, simplement la Force qui relie, la Force qui permet l’Unité d’ÊTRE.

La reconnaissance de la Vérité, est la reconnaissance de l’Unité, autrement dit la reconnaissance qu’il n’y a que l’Amour lui-même.

Il n’y a personne qui Aime, seule l’Amour se reconnait lui-même.

S’il existait une personne qui Aime, une personne qui reçoit l’Amour, une personne qui donne l’Amour, cette personne serait séparée de l’Amour. Ce qui ne peut là où Tout est 1.

La réalité, Vérité, ne peut être que si la personne est elle-même faite du même Amour qu’elle reçoit et donne. Il n’y a donc que l’Amour lui-même qui s’Aime, fusion de l’accueil et l’offrande.

La Grâce n’est pas un acte. C’est simplement le fait d’Être ici et maintenant.

Car nous Sommes Complètement la Grâce.

Il suffit de le reconnaitre.

La Grâce est l’enfant intérieur qui se retrouve. Plus il se retrouve, plus les qualités de l’enfant, l’humilité, l’authenticité, la spontanéité, la simplicité se révèlent.

Ce qui est tout à fait contraire au fait de prétendre, au fait de vouloir exister en tant qu’individu. Cela est de la considération de soi, qui est un acte de séparation, et donc un manque d’Amour de Soi, autrement dit un manque de reconnaissance de l’Amour dont on est fait.

Quand l’Amour est reconnu, quand Il respire en Soi, on comprend que l’autre n’est pas distinct du Soi. L’autre est Soi, Soi est l’autre, comme toutes choses n’est que le reflet de soi-même.

Alors, on ressent l’Amour par le seul fait de s’abandonner dans le cœur, par le seul fait de lâcher prise, et Vivre.

Ce qu’il se passe alors, est que l’on commence à se retirer pour reconnaitre le Présent, l’ici et maintenant. Seul le moment présent est goûté, mais il n’y a plus personne qui le goûte.

Le Présent se goûte de Lui-même.

Reste un sentiment, différentes sensations perçues à travers nos sens, une perception qui diffère en fonction des qualités d’âme de chacun, mais il y a quelque chose de fondu, fusionné, rien qu’un moment. Un effacement total de toute participation, jusqu’à la disparition de la sensation d’espace et de temps. Un moment d’Éternité qui se goute de lui-même et qui se renouvelle sans cesse, telle une Consumation sur Elle-même.

Un moment consumé dans le moment, Complètement goûté, est un sentiment de Grâce simultanément reçu et rendu.

Se permettre de recevoir la Grâce est à la fois la rendre.

Car rendre Grâce est remercier l’Existence. C’est en fait l’Existence qui se reconnait Elle-même, autrement dit l’Amour qui s’Aime.

La Grâce est merveilleuse dans son sens le plus noble. Elle n’est pas extraordinaire tel que le projette le mental, car l’extraordinaire, ou le concept mental de merveille est synonyme de rareté, et la rareté est une expression mentale d’enfermement de la vie.

Cela est à l’origine de bien des maux créé par l’argent.

Raréfier est séparer de ce qui EST. C’est donc rentrer dans une illusion de limitation, de pauvreté, de souffrance. La Vérité est que la Grâce est ce qui EST ici et maintenant, dont nous ne sommes pas séparés.

La Grâce est Soi, dans chaque instant du quotidien.

Il suffit de lâcher prise, et d’être pleinement conscient, Complètement présent, Complètement dans l’instant, jusqu’à ce qu’il n’y ait plus que l’instant lui-même.

Être simplement à l’écoute du moment en Soi.

Être pleinement à l’écoute dans une conversation, un moment partagé, consommé, tel un morceau de pain qu’on se partage, un repas que l’on se partage, une communion dans l’instant. Tellement communié qu’il ne reste que la communion elle-même. Cela est l’Amour qui se reconnait.

De cette façon, le moment présent peut se goûter facilement, mais il ne peut servir l’intellect.

On peut dans notre cœur, ressentir ce que veut dire « s’abandonner en Soi », « permettre à la Vie de respirer d’Elle-même ».

Alors, quelle que soient les circonstances, le moment présent est pleinement reconnu comme étant Complet.

Cela veut dire que l’on ne cherche pas un meilleur moment après et nous ne sommes pas non plus en train de regretter le moment d’avant. Simplement parce qu’il n’y a plus de chercheur, s’étant fusionné au moment présent, qui seule se goute de lui-même.

Alors, tandis qu’il ne reste qu’une communion de cœur, Présence qui se Respire, le comportement, l’acte, la pensée, la parole qui prend forme dans l’ici et maintenant est la reconnaissance de la Grâce, qui s’étend dans une Joie de Vivre par le seul fait d’Être.

À force de s’Aimer, la reconnaissance qu’il n’y a que l’Amour lui-même qui s’Aime prend forme par une purification toujours plus grande de la séparation entre l’Amour et l’Amour.

Cette purification se ressent par une Présence qui, par une consumation constante sur Elle-même, Glorification Éternelle de la Lumière, devient toujours plus légère, lumineuse, cristalline, marquant le passage du profane au Sacré, dans la simplicité du quotidien.

La Grâce est une Sacralisation de la forme, reconnaissance de l’ici et maintenant.

Avec Amour,

Quentin

Source : Quentin Disneur – http://sur-le-chemin-de-la-paix-interieure.com

Important : Vous êtes invité à reproduire ce texte pour le transmettre en mettant ceci :
« Trouvé sur http://www.legrandchangement.com »
Merci !
Revenir en haut Aller en bas
 
Comment respirer la Grâce au quotidien ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATLANTIHA :: La lecture pour apprendre ou savoir :: Les écrits spirituels du Web-
Sauter vers:  
A T L
Sous le dôme de cristal ... Souviens-toi

DERNIERS     MESSAGES