Ultime versionOuverture le 27/12/2004
Bienvenue sur Atlantidium !
Identifiez-vous :

Votre pseudo:

Mot de passe:

Connexion automatique

S'enregistrer | Mot de passe perdu
AccueilAccueil  AtlantidiumAtlantidium  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion    F5 F5  



Partagez | 
 

 Les Symptômes d’un changement dimensionnel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jacqueline
Membre
avatar

Féminin
Vierge Serpent
Messages : 47734
Né(e) le : 18/09/1953
Inscrit(e) le : 06/07/2007

+ sur moi
Capacités: Reiki
Couleur préférée: Violet et Bleu
Saison préférée: Automne

MessageSujet: Les Symptômes d’un changement dimensionnel   Ven 21 Mar 2014, 10:28

Les Symptômes d’un changement dimensionnel

Porté à votre conscience par Arcturius,
le 20 mars 2014



Qu’appelle-t-on un changement dimensionnel ? Est-ce la même chose qu’un changement vibratoire ?

Un changement vibratoire concerne le rayonnement de l’aura, lorsque l’ensemble des chakras vibrent sur une longueur d’ondes électromagnétique différente.

-Soit on abaisse le taux vibratoire, ce qui occasionne une baisse de moral, les objectifs paraissent inaccessibles ou éloignés de nos capacités, les obstacles psychologiques (motivation), administratifs (renseignements ou démarches), physiques (trajet, horaires, argent disponible) sont compliqués, épuisants et déconnectés de notre vie. Ce décalage psychologique forme une sorte de mur invisible entre ce que l’on désire faire et ce que l’on ressent possible de faire : les rêves s’écrasent au sol avant d’avoir pris forme. Cette pression vibratoire et psychologique anéantit les désirs, fatigue le corps, draine les forces vitales, rend apathique, soumis ou au contraire donne l’envie de se révolter contre tout. Pour résister à cette pression négative, aloudissante il faut bouger, marcher, courir, faire circuler le sang dans le corps afin de faire remonter l’énergie vibratoire, canaliser son attention et se construire des objectifs mentalement en visualisant les étapes de leur mise en œuvre, s’entourer de gens positifs.

L’énergie vibratoire est liée à notre optimisme, lui-même est dépendant de nos hormones de plaisir et de satisfaction produites lorsque nous bougeons ; dopamine et sérotonine. Notre niveau vibratoire dépend donc de notre capacité à nous sentir « bien » dans notre corps, « bien » dans notre tête et « bien » dans notre vie. Ce sentiment de Bien-être, se crée également par l’équilibre entre ce que l’on donne et ce que l’on reçoit de l’extérieur : si on donne beaucoup et que l’on reçoit peu de valeur en retour, on finit par s’épuiser. Lorsque l’on a peu d’énergie, on se sent dévitalisé de l’intérieur, affaibli, on ne peut pas aller vers les autres et les échanges sont réduits. Moins on communique avec les autres, moins on gagne d’énergie humaine et plus on se sent isolé, dévitalisé, déconnecté de l’entourage et des préoccupations de la vie quotidienne. Si l’on communique beaucoup avec des gens trop différents de soi, on finit également par se sentir vidé et en décalage entre ce que l’on donne et ce que l’on reçoit. Ce décalage énergétique est frustrant ou bien très nourrissant pour l’âme s’il produit plus que ce à quoi on s’attendait.

Lorsque l’on donne beaucoup d’énergie, on reçoit cette énergie en retour à condition de s’aimer soi-même: le retour d’énergie dépend de l’amour que l’on s’attribue à soi-même, l’Amour est la « mesure » avec laquelle le monde nous rétribue. Les plus narcissiques sont donc valorisés et accaparent l’attention car la société occidentale est axée sur l’énergie du plexus solaire, le lieu d’expression du Moi. Se donner de l’attention permet d’en recevoir beaucoup…mais conduit aussi à recevoir de la jalousie ou à être impliqué dans des problèmes. La mise en lumière joue un rôle positif et négatif.

Le plexus solaire est le centre énergétique du moi, il devient le lieu d’ancrage du Soi lorsqu’il y a un changement dimensionnel.

Un changement dimensionnel arrive à n’importe quel moment, il ne dépend pas d’une préparation préalable mais d’une prise de conscience et d’un alignement avec notre thème astrologique et nos capacités énergétiques globales. C’est une conjonction pré-écrite entre notre vie humaine et notre âme. Lorsque le niveau de conscience s’est ouvert sur l’intégration de l’âme dans la vie quotidienne, le changement dimensionnel intervient pour accéder à la réalisation des meilleurs espoirs individuels.

Nota : j’ai déjà expliqué dans différents textes que notre vie est le résultat visuel du rayonnement de notre aura. Nous sommes persuadés de vivre dans le même monde que les autres gens parce que nos bulles de rayonnement communiquent avec les gens qui « résonnent » sur le même schéma vibratoire. On est vu et entendu par ceux qui sont sur la même longueur d’ondes, les autres personnes nous sont indifférents et seuls ceux qui vibrent sur le chakra du Cœur perçoivent toutes les fréquences et s’intéressent à tout le monde sans discrimination. En dessous du chakra cardiaque les comportements sont prédateurs (racine), familiaux (esprit de clan) ou individualiste (plexus). Les comportements des gens sont liés à leur conception du monde, à leurs valeurs et ces valeurs dépendent de leur chakra dominant, donc du « projecteur central » de leur énergie sur l’aura.

Le changement dimensionnel est toujours marqué par les mêmes symptômes, il s’agit de changer de monde- au sens concret -en sortant d’une fréquence, d’un film du réel pour entrer dans une autre version de la réalité. Un changement dimensionnel est un changement de focus de la conscience alliée à un changement du chakra d’ancrage. Cela se fait souvent naturellement aux grandes étapes de la croissance de l’individu : du nourrisson jusqu’à 3 ans l’énergie est située sur le chakra Racine (je m’accroche à la vie, je la goûte) de 4 ans à 12 ans (chakra nombril : j’existe dans un clan, t’es mon copain quand on mange ensemble) entre 12 et 21ans ( plexus solaire ; je suis le centre du monde, les autres comptent moins que moi) au-delà, cela dépend de nos choix d’âmes par exemple : Chakra cardiaque : j’aime le monde et le monde m’aime. Chakra de la gorge : j’existe car je m’exprime. Chakra du front : je vois, je choisis. Chakra coronal : je vis en lien avec l’Univers et l’Univers me connait.

« Je suis, ce que JE SUIS » est le résultat de la connexion chakra cœur/chakra coronal/chakra d’ancrage spirituel avec chakra d’ancrage terrestre. Cette verticalité donne la connexion réelle d’intégrer dans son corps humain la puissance et la Haute Vision de la partie Angélique. On laisse l’Ange descendre en son « moi » pour qu’il nous soulève vers Lui et que l’on devienne « Un Soi ».L’ensemble des « Sois » forme la conscience « Nous » et celle-ci doit être dépassée pour devenir l’UN, conscience d’Unité entre son être individuel et la conscience universelle que l’on peut capter. Il y a des gens qui mettent beaucoup plus de temps pour changer de niveau de conscience et qui stoppent leur évolution à un âge précoce…Ils ont le sentiment de ne pas « avancer » dans la vie, de répéter les mêmes erreurs continuellement, de « tourner en rond », d’avoir fait le tour des situations et d’en être désabusé, démotivé parce qu’ils ne changent pas de mode de vie, de fréquences.

Pour changer de vie, il faut changer d’ancrage en prenant un chakra différent pour base de rayonnement. On peut monter ou bien descendre – ce qui entraîne plus de risque puisque l’on retourne vers des états de conscience primitifs- et parfois étonnants… Les Totems chamaniques expriment clairement cette notion de transformation, de lien à l’animalité : un humain peut avoir son corps d’énergie en forme d’animal et prendre l’habitude de se promener astralement sous cette forme, néanmoins le faire trop souvent va entraîner un abaissement vibratoire global et le changement dimensionnel se fera vers le Bas, vers l’Animalité. Des animaux peuvent vivre des changements dimensionnels vers l’Humanité également. La Nature est Liberté. L’Humanité est Transcendance, c’est une voie pour la Liberté, qui oblige à supporter des contraintes, des limites psychologiques que les animaux n’ont pas. La difficulté pour ceux qui aiment leur forme astrale animale est d’y renoncer, donc ils finissent par accepter d’abandonner la forme humaine. Ces questions sont très sérieuses même si elles sont insolites dans notre perception scientifique du monde : les changements dimensionnels ne font pas partie des sujets scientifiques.

Changer de dimension sous-entend changer de niveau d’apprentissage, vibrer sur un autre assemblage fréquentiel sur toute l’aura. Autour de soi, des nouvelles choses apparaissent soudainement. L’entourage proche peut mettre quelque jour à nous reconnaître car ils ont la sensation que nous n’existions pas, il n’y a plus de passé commun après un changement dimensionnel, il faut réécrire ses relations, récréer des points d’accroche avec les autres. Avant un changement dimensionnel volontaire, on doit reprendre en la visualisant toute l’énergie dépensée pour construire sa vie, réaspirer cette énergie en soi ou abandonner définitivement tout ce à quoi on a donné de l’attention, des pensées, des émotions, tout ce qui nous appartient. Soit on renonce à ce que l’on possède, à ce que l’on vit, en s’en détachant émotionnellement (relations, acquis matériels, image de soi, fonction), on les remet à L’esprit afin qu’ils soient désancrés, puis en les aimant, ils sont de nouveau attachés pour de nouvelles relations à partir du nouveau chakra qui sert d’ancrage. Il ne s’agit pas de se débarrasser des gens ou de sa vie mais d’essayer de la vivre sur une fréquence plus positive, qui laisse ouverte des possibilités miraculeuses, désirées. Se réapproprier l’énergie, en faire une bulle d’énergie blanche compacte ou bien s’en défaire totalement et recréer de l’énergie neuve à partir de la prière. Cela prend plusieurs jours ou plusieurs semaines. Ensuite on intègre cette énergie blanche, idéale, au chakra que l’on a selectionné comme lieu d’ancrage et d’extension vibratoire de cette nouvelle aura.

Nota : Un chakra est une « demeure » de l’âme, le point sur lequel notre conscience s’établit pour expérimenter une fréquence vibratoire, qui se transforme en rayonnement et en situations. A chaque chakra correspond de bons aspects et des aspects négatifs, des valeurs, des comportements- types. Vivre consiste à expérimenter les énergies de chaque chakra (positives et négatives symbolisées par le Tai Gü Chi et le mouvement entre donner/recevoir, féminin/masculin) puis on passe au chakra suivant. Passer d’un chakra à l’autre crée un changement dimensionnel, une migration de la conscience à travers un nouvel ancrage, un nouveau « monde intérieur » qui s’extériorise au fur et à mesure. Le lieu de l’ancrage est le chakra qui colore le plus l’aura, l’ensemble de cette coloration crée notre vécu. Il ne faut pas oublier de se lier à la Terre et au Ciel. Ce qui forme une croix de vie ( Ankh).


Physiquement quel sont les symptômes associés à ces manipulations énergétiques ? Comment savoir si la reconnexion a vraiment eu lieu ?

Puisqu’on laisse ce qui appartient au monde précédent, aux vibrations précédentes, la première marque d’un changement dimensionnel est un grand bouleversement physiologique : toutes les  organes se vident de leurs résidus (intestins, vessie, estomac, foie, pancréas, vésicule, muqueuses) ; l’eau est expulsée des cellules, le corps est desséché jusqu’au maximum du supportable, de manière abrupte, sans cause médicale évidente (ce n’est pas viral ni bactériologique mais vous pouvez vous rassurer en contactant un médecin, car ces symptômes peuvent en cacher d’autres). La déshydratation entraîne une fièvre subite et haute, des tremblements dans les muscles, l’impression de rider et des douleurs variées un peu partout dans le corps. Pour diminuer ces effets  il est conseillé de manger peu et de boire beaucoup d’eau durant les périodes où les champs vibratoires nous soulèvent collectivement, de manger des choses qui contiennent du magnésium et des oligo-éléments facilitant la conductivité de l’énergie. Pour anticiper, des Alertes -énergie sont mises en ligne régulièrement et les thèmes astrologiques  collectifs sont accessibles à tous.


D’autre part, une fois que le corps s’est rétablit physiquement (entre 3 heures et 3 jours suivant l’intensité de cette purification) on se sent « éclairci », mis à nu de l’intérieur et rénové en énergie, neuf. Les sens sont plus aiguisés, la force vitale paraît plus stable, plus compacte, elle circule fortement et on entend les vibrations (un genre de zoom- zoom) autour de soi. Parfois c’est un moment de « révélation intérieure », une occasion de rencontrer un guide de lumière, un saint, un avatar (Bouddha, Christ, Mahomet, Krisna) ou bien des personnes aimées considérées mortes  qui se matérialisent dans une robe blanche, comme les Anges. On peut aussi ressentir le canal d’énergie autour de la colonne vertébrale chargé à bloc et faire une montée de kundalini , c’est-à-dire ouvrir des chakras qui ne l’était pas encore, les renforcer et les réaliser (les épanouir complétement comme des fleurs d’énergie). Les possibilités à ce moment-là sont vraiment vastes et dépendent du travail, de la persévérance, de l’Intention et du niveau d’énergie accumulé, des liens libérés. Ces facteurs sont différents pour chacun, ce qui explique  les interprétations divergentes suivant la région du monde où ces situations ont lieu. Selon le niveau que l’on « transcende » (dépasse), les options choisies par notre âme, le lieu où ce changement dimensionnel se produit, les situations ne se ressemblent pas et il faut régulièrement mettre en mots pour donner sa version, chaque Avatar  a donné des consignes alimentaires différentes, créant ainsi des rituels divers à cause de son parcours individuel.

AU moment du Passage de dimension : on est pris de vertige intense, la tête donne la sensation d’enfler (pas physiquement), elle semble se détacher de sa position normale et s’accrocher sur un chakra supérieur qui va servir de nouveau lieu d’interprétation du monde. L’ensemble de la colonne vertébrale est étirée par l’énergie, on se sent décollé de ses os, de sa moelle mais cela n’est pas douloureux si nos vertèbres sont à leur place (les gens qui ont subis des traumatismes souffrent plus aux articulations des vertèbres).  Au niveau de la Conscience de soi, plus on s’élève avec l’énergie et plus on se  sent séparé des manières triviales de l’humanité,  on perçoit l’Univers comme un Tout Unifié constitué de parties qui s’équilibrent parfaitement les unes les autres. Le Mal des uns est le Bien des autres. Il n’y a pas de jugements de valeur mais des valeurs plus ou moins bien appliquées aux situations, des fréquences qui deviennent des limites plus ou moins solides.

Cet équilibre de l’âme et de l’Esprit supérieur avec le corps humain forme un hymne à la Joie de toutes les cellules.  L’Essence de l’âme est ressentie comme une Vérité, comme la substance créatrice de l’Univers, ce n’est pas un simple sentiment ; la Joie est la Vérité, l’Univers est Joie ou Amour, ou Beauté : votre Essence révélera à quoi elle est accrochée spirituellement. Chaque personne est liée à une énergie qu’elle interprète et laisse rayonner à travers son corps, sa vie. Comprendre n’est pas vivre, mais pour  vivre sereinement, on peut d’abord essayer de comprendre mentalement, ensuite, il faut suivre son instinct et se méfier des basses vibrations, de l’avidité, de la rage, du goût pour la brutalité. Ce sont des choses utiles pour survivre dans la Nature hostile, mais lorsqu’il s’agit de se lier à l’Esprit, mieux vaut devenir l’agneau et avoir le cœur tendre.


J’ai écrit sur ce sujet par souci de vous aider à saisir que les vertiges, les comas, les séparations brutales, les pertes d’emploi, les déménagements soudains, les deuils, les opérations d’urgences, les forces naturelles destructrices sont des alliés. Certes, un peu encombrants, un peu brutaux, mais ils servent à renouveler  notre vision du monde, à y intégrer l’Amour sur de nouvelles bases, moins personnelles, moins fermées sur le clan ou le bonheur individualiste. Pourvu que nous puissions le comprendre et les utiliser pour progresser vers plus de légèreté d’Etre, pour nous ouvrir vers une civilisation en accord avec sa  double nature : humaine et spirituelle.

Le changement dimensionnel arrive pour le collectif planétaire d’ici quelques mois. Ce n’est pas grave, mais cela aura des conséquences multiples sur nos vies.  Je vous aime. Soyez courageux, vous le valez bien ! Lila

Source : http://www.lilaluz.net

© 2014, Recherche et transmission par Michel / Arcturius.
Partager en toute liberté en citant la source et Les Chroniques d’Arcturius
Utilisez toujours votre discernement par rapport à ces textes.
Vous avez un Libre Arbitre, alors servez-vous en!
Revenir en haut Aller en bas
 
Les Symptômes d’un changement dimensionnel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ATLANTIHA :: La lecture pour apprendre ou savoir :: Les écrits spirituels du Web-
Sauter vers:  
A T L
Sous le dôme de cristal ... Souviens-toi

DERNIERS     MESSAGES