Ultime versionOuverture le 27/12/2004
Bienvenue sur Atlantidium !
Identifiez-vous :

Votre pseudo:

Mot de passe:

Connexion automatique

S'enregistrer | Mot de passe perdu
AccueilAccueil  AtlantidiumAtlantidium  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion    F5 F5  



Répondre au sujetPartagez | 
 

 Annales Akashiques sur... le Processus de l’Illumination Humaine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jacqueline
Membre
avatar

Féminin
Vierge Serpent
Messages : 47735
Né(e) le : 18/09/1953
Inscrit(e) le : 06/07/2007

+ sur moi
Capacités: Reiki
Couleur préférée: Violet et Bleu
Saison préférée: Automne

MessageSujet: Annales Akashiques sur... le Processus de l’Illumination Humaine    Mer 12 Mar 2014, 14:45

Annales Akashiques sur... le Processus de l’Illumination Humaine  


Les deux premières questions ont déjà été publiées ici. Je les reprends intégralement ci-dessous pour votre confort de lecture, @

Comment le processus de l’Illumination affecte-t-il nos habitudes de sommeil ?

Comme toujours avec le processus de l’Illumination, cela dépend de vous. Cela dépend de qui vous êtes et de ce que vous avez à traverser à ce point précis de votre processus. Ceci dit, le sommeil est très fortement touché par le processus de l’Illumination — en particulier parce qu’il a toujours été un moyen pour les êtres humains de passer à une conscience de cinquième dimension. Si vous pensez au processus de l’Illumination comme à la croissance de votre capacité à avoir une conscience de cinquième dimension tout en étant éveillé, de sorte qu’elle se combine à votre conscience de  troisième dimension, alors la limite entre sommeil et veille devient un endroit très instructif.

Cette limite entre sommeil et veille — cet état subliminal — est pour vous le meilleur exemple de la façon de vivre avec un point de vue éclairé. Elle vous montre comment maintenir à la fois une conscience de troisième dimension (une conscience de votre réalité physique), et le sentiment de quelque chose de plus vaste — de significations plus profondes et plus larges. Une conscience de cinquième dimension comprend un sens de connexion avec vos ancêtres, avec les anges, les guides spirituels et le but de votre âme. Avoir ces deux consciences entières dans le même temps, voilà ce qu’est exactement l’Illumination. Pour la plupart d'entre vous, et traditionnellement dans l'histoire de l'homme, le seul endroit où vous réalisez cela c'est à ce moment situé entre sommeil et veille.

Tandis qu’ils avancent dans l’Illumination, beaucoup de gens se rendent compte que leurs habitudes de sommeil sont perturbées. Il y a parfois des moments où vous avez besoin de davantage de sommeil afin d'intégrer tout ce que vous changez ; et il y en a d'autres où vous avez besoin de moins de sommeil parce que vous avez tellement de stimulations ou tellement plus d'énergie. Mais, tous, vous aurez intérêt à remarquer, alors que vos habitudes de sommeil sont perturbées, que cela ouvre davantage de temps pendant lequel vous pourriez résider dans cet état subliminal, dans l'espace entre sommeil et veille. Les nuits où il vous est difficile de dormir, plutôt que de vous battre pour essayer de dormir à tout prix, admettez que ce que vous faites entre les deux est réellement utile. Qu’être couché là à demi conscient est en fait très utile. Il s'agit d'un espace dans lequel votre cerveau peut commencer à se retravailler et à s'habituer à ce qu'on ressent pour maintenir le sens du temps linéaire et la conscience de veille parallèlement à un sens du temps non linéaire de l'état de rêve. Soyez patients avec vous-mêmes lors de ces nuits sans sommeil. Il se passe réellement quelque chose d'utile.

J'ai entendu dire par de nombreuses personnes qu'elles dorment moins de nos jours et qu’au cours de la journée, elles se sentent fatiguées avec l’impression d’avoir quelque chose de lourd dans leur tête et sur leurs épaules. Comment pouvons-nous gérer ces symptômes ?

Vous allez en partie vous sentir moins fatigués durant la journée si vous êtes plus patients et si vous acceptez ce qui se passe pendant la nuit, que vous ne dormiez pas, ou que vous dormiez, ou que vous fassiez quelque chose entre les deux. Avoir de la patience et de la tendresse envers vous-mêmes vous fournira l'énergie dont vous avez besoin pendant la journée. Vous attribuez une grande partie de l'épuisement que vous rencontrez à un manque de sommeil. Ce qui se passe, en fait, c’est la conséquence du fait que vous êtes durs avec vous-mêmes. Être durs avec vous-mêmes c’est ce qui arrive lorsque vous supposez que tout ce qui se produit pendant la nuit n'est pas correct ou en quelque sorte, que ce n’est pas dans votre meilleur intérêt.

Il y a du travail à faire pour vous ici. Soyez certains que si vous avez des difficultés à dormir, c’est qu’il doit y avoir quelque chose de mieux à faire de ce moment. Faites confiance à votre Soi supérieur pour vous guider. Si vous êtes censés dormir, ce sentiment de confiance, de douceur et de pardon facilitera vraiment votre endormissement. Si vous n’êtes pas censés dormir, ce sentiment de confiance, de douceur et de pardon va ouvrir un espace pour que se produise quelque chose de magique.

Pouvez-vous aborder l'expérience de l'adolescent passant par l’Illumination ? Plus précisément, quels changements se produisent dans le cerveau ? Comment peuvent-ils affronter leurs défis tout en restant en même temps ouverts à la conscience multidimensionnelle ?

Un adolescent passant par l’Illumination à notre époque traverse un processus très différent de celui dont nous vous avons parlé au sujet des adultes. Les enfants nés après les années 90 sont nés dans un monde différent, avec un cadre énergétique différent de celui des personnes nées avant les années 90. Un seuil a été franchi à cette époque peu de temps après la convergence harmonique, lorsque les âmes qui ont choisi de naître étaient plus susceptibles d’entrer dans ce monde avec, inclus dans leur ADN, un code les rapprochant davantage de l’Illumination que tous les humains auparavant. Pour ces enfants, être humain ne signifie pas devoir s’éloigner autant de l’Illumination avant de revenir à leurs véritables vibrations. Vous pouvez prendre toutes les informations que nous avons données au sujet du processus de l’Illumination et considérer qu'elles s'appliquent principalement aux adultes, aux personnes pleinement adultes dans les années 2008 et 2009. Les adolescents de cette époque ont souvent eu un voile d’oubli plus mince au cours de leur enfance et de leur adolescence. La plupart de ce que vous voyez chez l'adolescent qui passe par l’Illumination, ce n'est pas sa lutte pour avancer dans l’Illumination, mais sa lutte pour composer avec un monde qui n'est pas aussi éclairé que lui.

La suite, y compris la totalité de la partie réservée aux membres d'Akashic Transformations, a déjà été publiée ici. Je la reprends intégralement pour votre confort de lecture.  

Cette lutte conduit souvent les adolescents à développer des conduites socialement régressives, comme se mettre à l’écart ou jouer la comédie — des conduites qui ont évolué dans la mythologie adolescente au cours des trente ou quarante dernières années. En évoluant vers l’Illumination, les adolescents sont meilleurs que la plupart des adultes pour faire quelque chose qui est un élément clé de l'Illumination : savoir à tout moment ce qui est bon pour vous. La chose que les adolescents ne savent pas encore comment faire, ou pour laquelle ils sont en quête de conseils, c’est de savoir comment combler le fossé entre ce qui est vrai pour eux à un moment donné, et ce que seront les conséquences potentielles ou les résultats de leur comportement dans le monde extérieur. Les adolescents ont besoin d'aide pour combler le fossé existant entre leur propre vérité, les attentes de la société et les réponses à leur expression individuelle.

Un adolescent qui traverse le processus d’Illumination sera assez clairvoyant en ce sens qu’il pourra sentir d’où viennent les gens, quelles personnes sont bonnes ou pas pour lui, et quelles expériences lui semblent justes pour le faire avancer. Un adolescent qui traverse le processus d’Illumination se trouve souvent dans une structure sociale où ses vérités sont ignorées ou rejetées, de telle sorte que sa propre capacité à écouter sa vérité et à suivre son moi supérieur est déformée par ses émotions — frustration, honte, culpabilité et colère. Ces émotions surviennent chaque fois qu'un adolescent est ignoré ou rejeté. Une fois que l’adolescent atteint un point où il peut leur substituer sa vérité, souvent, le processus de remplacement par sa vérité est si chargé d'émotions désordonnées qu'il finit juste par prendre parti pour tout et pour rien, ou par se battre pour n’importe quoi. Il perd la trace de sa vérité dans sa propre tempête émotionnelle.

L'aide dont les adolescents ont le plus besoin c'est, d'abord et avant tout, d'être écoutés. Même si leur vérité ne correspond pas à la vérité des adultes qui les entourent ou aux structures sociales et aux attentes de leur entourage, leur vérité doit quand-même être validée et prise en considération. Ils ont besoin d'être pris au sérieux, sans jugement. Si vous êtes un adulte qui travaille avec un adolescent, il est important que vous choisissez sérieusement des moments où vous suspendrez l'incrédulité et le jugement, et où vous considérerez simplement que ce qu'ils disent est la vérité absolue. Soyez prêt à écouter à partir de ce point de vue-là, si possible, au moins une fois par jour, même si ce n'est que pour dix ou vingt minutes. D'abord et avant tout, ils ont besoin d’être pris au sérieux.

Deuxièmement, ils ont besoin qu’on les aide à reconnaître leurs émotions. Souvent, en raison de l'écart entre le monde extérieur et leur monde intérieur, et de la tension que cela provoque, les adolescents développent quelque chose de semblable à l'électricité statique. Tout comme l'électricité statique s'accumule entre deux objets chargés, la tension monte dans l'écart entre leur monde intérieur et les règles et les attentes de la société, et cette énergie statique se présente sous forme d'émotion. Souvent, les adolescents vivent simplement dans cette intensité d'énergie et d'émotion sans être en mesure de la gérer ou de la contenir. Il est utile pour les adolescents d'avoir quelqu'un qui les aide à nommer leurs émotions. Par exemple, lorsque vous avez un adolescent qui hurle ou qui est maussade ou qui se comporte émotionnellement, il sera utile de lui dire : « Il me semble que tu es en colère » ou « Il se pourrait que tu sois contrarié ». Ça n’aura pas immédiatement un effet positif. Vous trouverez sans doute que l'adolescent montre alors encore plus clairement qu'il ressent l'émotion en l'exprimant indirectement — crier qu'il n’est pas en colère, ou sangloter en disant qu'il n’est pas triste.

L'aide dont ils ont besoin, c’est en premier lieu pour nommer l'émotion. Souvent, ils ne peuvent même pas la voir et une fois que vous la nommez, alors elle devient visible pour eux et ils peuvent commencer à travailler avec elle. La deuxième chose pour laquelle ils ont besoin d'aide, c'est de reconnaître et nommer leurs émotions dans un contexte qui soit complètement sûr — où l'émotion peut tout simplement être vue sans être jugée, redoutée, repoussée ou rationalisée. Être juste en mesure de s'asseoir et de dire : « Il semble que tu es en colère » ou « Il me semble que tu es triste ». Pas avec un ton de jugement comme si ça devait être quelque chose de bien ou mal, mais simplement en observant de manière neutre. Utilisez un ton chaleureux et compatissant. Rappelez-leur que vous les voyez et que vous les aimez.

La troisième chose pour laquelle les adolescents ont besoin d'aide lorsqu'ils avancent dans l’Illumination, c’est pour donner un sens à qui ils sont et ce que le monde est, à le déconstruire mentalement en deux éléments distincts. En le voyant, ils peuvent imaginer ce qu'ils pensent, ce qu'ils ressentent, et ce qu'ils doivent ou veulent exprimer comme quelque chose de séparé du monde. Cela leur donne la possibilité de commencer le processus de l'apprentissage d'une saine différence entre qui ils sont et comment ils se comportent. Une fois qu'ils peuvent déconstruire cette brèche, ils peuvent voir la différence entre eux-mêmes et les attentes du monde, ils ne se perdent plus dans la lutte contre les attentes du monde. Ils peuvent simplement considérer que chaque action entraîne une réaction ou une conséquence. Il n'est plus question de savoir si cette conséquence est juste et raisonnable, elle est simplement basée sur la façon dont la société est construite et sur ce que sont les attentes ou les vérités des gens qui les entourent. Ensuite, ils peuvent commencer à reconnaître à propos de quoi ils ont le choix. Ils n'ont pas le choix des sentiments qu'ils éprouvent, mais ils ont un choix sur la manière d'exprimer ces sentiments. Ils ont juste besoin d'aide pour déconstruire les différences entre eux-mêmes et les attentes du monde. C'est la troisième chose dont les adolescents ont le plus besoin à mesure qu'ils avancent dans l’Illumination. Cela se produit plus facilement quand c’est modélisé par des adultes. Assurez-vous que vous prenez la responsabilité complète de vos propres expressions dans le monde et des conséquences qui en découlent.

Comment un parent qui traverse l’Illumination peut-il offrir des conseils et garder une attitude d'amour et de soutien avec un adolescent ?

Pour ceux d'entre vous qui élèvent, surveillent ou sont engagés d’une manière ou d’une autre avec des adolescents tout en avançant dans leur propre processus d’Illumination, considérez que l'adolescent qui est dans votre vie est le modèle parfait pour vous qui avancez dans l’Illumination. Bon, cela pourrait vous faire rire, car il est habituellement tout à fait clair que votre adolescent fait beaucoup d'erreurs. Une partie du travail de l’adolescent consiste à faire beaucoup d'erreurs et à apprendre d'elles aussi complètement que possible. Nous ne sommes pas en train de dire qu'il serait utile pour vous d'agir comme votre adolescent, sauf qu'il serait utile pour vous d'aborder le monde comme le fait votre adolescent — mais avec l'ensemble de votre sagesse, de votre connaissance et de votre compréhension de la société.

Voici ce que nous entendons par là. Un adolescent a un espace plus mince entre ses réactions et ses réponses. Une réaction est l'énergie ou l'expérience immédiate qui surgit dans une situation donnée. Votre réaction comprend souvent vos émotions, votre instinct viscéral, et vos systèmes de croyance inconscients ; votre réaction est ce qui simplement surgit, que vous le vouliez ou non. Votre réponse est ce que vous choisissez de faire avec votre réaction, de sorte que si un ami appelle et dit quelque chose de blessant pour vous, votre réaction pourrait être de vous sentir blessé, honteux ou en colère. Votre réponse est ce que vous décidez de dire ou ne pas dire à cet ami. Votre réponse émerge des décisions que vous prenez au sujet de votre réaction.

Quand vous regardez vos adolescents en considérant qu'ils pourraient tenir le rôle de modèles, remarquez que l'adolescent a beaucoup plus de mal à séparer une réaction d'une réponse. Un adolescent répondra souvent en réaction. Tout ce que vit un adolescent est souvent plus manifeste que chez un adulte. Certains d'entre vous hausseront peut-être les épaules en se demandant comment cela peut être vrai. Mon adolescent ne me parle même pas à moi. Mon adolescent ne montre rien, il reste juste assis dans sa chambre à longueur de temps. Eh bien, le fait qu'il reste juste assis dans sa chambre à longueur de temps vous montre tout ce qu'il ressent, vous montre où il se place dans la société, ou dans ses relations avec vous. Un adulte qui a appris à séparer ses réactions de ses réponses a probablement appris à faire semblant que tout va bien. Puisqu’un adolescent ne peut pas faire semblant, eh bien il doit se cacher s'il se sent honteux, ou s'en prendre violemment à vous s’il est en colère. Il existe d'infinies variations, mais la vérité est la même — un adolescent est moins capable de cacher ses réactions, alors il choisit de se cacher entièrement plutôt que de faire face aux conséquences de ses réactions.

La seule chose dont vous pouvez vous inspirer chez votre adolescent, c’est la beauté et l'efficacité avec lesquelles il laisse transparaître sa réaction dans sa réponse. Nous ne sommes pas en train de vous dire de foncer pour vous en prendre violemment aux autres lorsque vous êtes en colère. Nous vous disons de raccourcir la distance, d’abandonner une partie de l’auto-censure que vous mettez dans vos réponses. Devenez plus authentiques sans toutefois abandonner la sagesse qui vous mène à des réponses appropriées.

En tant qu’adultes traversant le processus d’Illumination, la plupart d'entre vous se donnent beaucoup de peine pour se socialiser. Toutes les compétences sociales que vous avez apprises sont très utiles à un certain niveau, mais à un autre niveau elles vous ralentissent vraiment, car elles vous obligent à altérer votre véritable nature en fonction des besoins de la société, de ses croyances et de ses attentes. Lorsque vous traversez le processus d’Illumination, vous essayez de revenir à la vérité de celui que vous êtes véritablement, à la vérité de ce dont vous avez véritablement besoin et de ce que vous vivez vraiment. Toutes ces attentes sociales, toutes vos façons de prétendre « faire contre mauvaise fortune bon cœur », ou juste vous forcer à sourire, ou à « faire comme si » — tous ces faux-semblants ralentissent votre processus d’Illumination. Ils ramollissent votre réponse à votre propre intuition. Ça pourrait vous faire du bien de fêter l'efficacité et le soulagement qui viennent lorsque la vérité est dite. Puis, de partager cette célébration avec votre adolescent. Remerciez-le de dire ou de manifester sa vérité — sans tenir compte de la manière, peut-être peu gracieuse, dont il l’a fait !

Vous pouvez tirer profit de votre propre méthode et de votre relation avec votre adolescent en étant prêt à vous asseoir pour lui dire la vérité absolue. Au lieu de vous disputer pour un couvre-feu, ou d’aller frapper à la porte de sa chambre en espérant qu’il vous parlera, asseyez-vous pour vous demander : « Qu’est-ce que je ressens vraiment ici ? » Peut-être avez-vous peur que votre adolescent commette une erreur fatale et se blesse ? Peut-être avez-vous réellement honte parce que récemment vous n’avez pas été là pour lui ? Asseyez-vous pour arriver à comprendre ce que vous vivez et ressentez réellement, puis livrez-le à votre adolescent avec aussi peu de mots que possible — avec aussi peu de fioritures que possible. Énoncez la vérité toute simple. Dites quelque chose comme : « Écoute, je veux juste te dire que je me rends compte que je suis effrayé à ce sujet » ou « Je suis vraiment honteux de t’avoir fait faux bond » ou « Je suis vraiment désolé. Je tiens à te le dire car il est important pour nous d'être honnêtes les uns avec les autres et je fais de mon mieux. » N’utilisez pas plus de mots que dans ces exemples. Soyez aussi simple que possible. Plus souvent vous pourrez le faire avec votre adolescent, plus vous vous retrouverez en train de vous installer dans votre propre processus d’Illumination et d'ouvrir un espace pour que votre adolescent s’engage dans le sien à sa propre manière.

Traduction AD
http://www.anneduquesne.com/article-annales-akashiques-sur-le-processus-de-l-illumination-humaine-122899517.html

Page d’origine : http://www.akashictransformations.net/ARonFREE

IMPORTANT ! Veuillez noter que cet aperçu des dossiers akashiques est en accès libre pendant une semaine seulement sur le site d’origine. Le lien ci-dessus renverra donc toujours à la page en cours le jour où vous l’utiliserez.
Revenir en haut Aller en bas
 
Annales Akashiques sur... le Processus de l’Illumination Humaine
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
ATLANTIHA :: La lecture pour apprendre ou savoir :: Les écrits spirituels du Web-
Répondre au sujetSauter vers:  
A T L
Sous le dôme de cristal ... Souviens-toi

DERNIERS     MESSAGES